En direct du terrain avec Thomas D. Promoteur des ventes Proxi

En direct du terrain avec Thomas D. Promoteur des ventes Proxi

Quel a été l’accueil des Promoteurs des ventes en magasin de proximité durant ce premier mois de reprise ? Témoignage en direct du terrain avec Thomas D. Promoteur des ventes chez Strada Performance. 

J’ai repris mes actions en magasin de proximité dans la région de Toulouse, zone verte, il y a maintenant presque 5 semaines. J’étais un peu anxieux au démarrage concernant l’état des points de vente et l’ambiance que j’allais y trouver. Côté process, j’étais prêt et équipé, pas de souci de ce côté-là. Les équipes Strada Performance avaient tout anticipé, j’ai été formé et informé. 

Une première phase d’observation et d’adaptation 

Les magasins ont bien assuré pendant le confinement. Les référencements n’ont pas trop souffert, même si on a observé un recentrage sur les 20/80 au détriment des innovations par exemple. 

Par contre, l’atmosphère des deux premières semaines de reprise était encore marquée par la crainte du virus et l’adaptation aux gestes barrières.  

Mes interlocuteurs étaient contents de me retrouver et moi aussi ! Le retour des forces des ventes sur le terrain annonce pour eux le retour d’une aide précieuse, car en Proxi, plus que sur d’autres réseaux, on les aide au quotidien, non seulement sur les la recherche des bons assortiments en fonction de leur clientèle locale mais aussi beaucoup pour remettre au carré les plans merchandising. On avait tous envie de reprendre nos actions et le commerce en général. Il y avait pourtant une distanciation spontanée. Plusieurs facteurs l’expliquent : le port du masque, les distances à respecter, la prise de rendez-vous systématique, la demande de plus en plus fréquente de visite avant ouverture…  

L’élan de la reprise est vraiment palpable pour moi depuis deux semaines. Ça y est, on ressent à nouveau le dynamisme du terrain. Les visites des commerciaux reprennent de plus belle, on a intégré les nouvelles mesures, ce n’est plus le sujet n°1 abordé. On parle business et on agit. 

Davantage de temps pour parler business 

Cette période a eu un effet positif sur les rendez-vous. Les responsables des magasins ont été moins sollicités, ils sont plus disponibles pour parler avec les commerciaux. Ils sont ravis de nous revoir, de dialoguer. Ce temps nous permet de retrouver le lien que nous avions avant. Du coup c’est super parce qu’on peut écouter leurs besoins, y répondre quand c’est possible et conclure de belles ventes.  

Le dialogue et le sur-mesure, les clés de la négociation 

Les employés de la Proxi ont besoin de renfort dans les rayons. Quand on peut le faire, on le fait. C’est un gain de temps pour eux et un gage de confiance pour la négociation. Ce n’est pas le seul biais pour conclure de belles ventes en ce moment, mais ça les facilite. Le levier de la vente reste des propositions sur mesure et adaptées aux spécificités du magasin : surface, type de clientèle. C’est fondamental en Proxi.  

Le panier moyen en hausse en Proxi  

Le circuit de la Proxi a un très beau potentiel, les marques le savent et s’y intéressent de près.  

L’accélération de son essor était vraie avant le confinement, ça l’est d’autant plus maintenant. Il y a eu une hausse de Chiffre d’Affaire généralisée. Dans ma zone, les points de vente ont tous fait entre + 10 et +20% de CA. On a vu une croissance du panier moyen, avec pourtant moins de passages en caisse. Du fait de la fermeture des collèges et lycées, il y avait moins d’étudiants. Par exemple, un grand magasin de proximité avec lequel je travaille souvent faisait 1500 passages de caisse avant le confinement. Pendant, il en fait 900 /jour mais son CA a nettement augmenté. Concernant les références, la tendance est également axée sur les produits de première nécessité. Les pâtes ont fait + 400%, les produits consommés par les lycéens partent moins. 

L’impact positif des visites en points de vente  

Avoir été parmi dans les premiers promoteurs de vente à revenir a été un atout certain. Les premiers arrivés étant les premiers servis, j’ai de très bons résultats. La chaine logistique est encore aléatoire, certains produits arrivent en retard par rapport au catalogue des promotions. La parfaite occasion pour nous de faire des mises en avant pirate et de commander des références. Les belles négociations que j’ai menées ces derniers jours me l’ont confirmé. On est de retour sur le terrain et on a tout à y gagner !  

Vous souhaitez en savoir plus sur l'agence Strada et nos projets ?

Nous contacter