En direct du terrain avec Maëlys T., Chef de secteur

En direct du terrain avec Maëlys T., Chef de secteur

Quinze jours ont passé depuis le retour de nos Forces de ventes sur le terrain le 11 mai dernier. Zoom sur cette première phase avec le témoignage de Maëlys T., Chef de Secteur chez Strada Performance.

Un retour positif car préparé

Je reviens sur le terrain sereine et motivée. J’ai fait une semaine complète de formation continue avec les équipes Strada en amont en utilisant les outils adaptés (e-learning, audio call, visio call, webinars, …). Je connais les problématiques clients, les protocoles à respecter.  J’ai mon kit d’hygiène complet avec 50 masques et du gel hydroalcoolique. Je suis prête, confiante. Je travaille en zone verte, près de Perpignan, ça aide aussi. Je fais toutes mes prises de rendez-vous par téléphone avant de me rendre en magasin. C’est indispensable. On m’attend et on m’accueille bien. Je viens avant ouverture, on me le demande la plupart du temps.

Des forces de vente attendues en renfort et bien accueillies

Le fait marquant de ma reprise est le très bon accueil des distributeurs. Je rencontre les chefs de rayons, les chefs de départements d’ordinaire peu dispo… j’ai même eu un très bon échange avec un directeur d’hypermarché. C’est rare. Les magasins ont besoin d’aide et d’opérations commerciales. Tout le monde s’y met, j’ai vu beaucoup de chefs de départements prêter main forte. Je ressens un esprit d’équipe, c’est positif. Je fais de mon mieux pour mettre en place cette belle synergie, j’aide aux mises en rayon s’il faut. Je commence tôt et ça demande de l’organisation. Avant on pouvait prendre des rendez-vous en avance. Aujourd’hui c’est souvent la veille pour le lendemain car les CR n’ont pas de visibilité. À nous de nous adapter. En tout cas c’est utile et ça paie.

Une forte demande d’opérations commerciales

Les flux et les rotations ont été majeurs pendant le confinement. Il y a encore beaucoup de ruptures dans certains PDV liées à des problématiques au niveau des centrales d’achat. L’envie de retrouver des magasins complets et d’augmenter CA est très visible. On ne me reçoit pas que pour aider, on a tous envie de faire du business ! J’ai négocié de très belles mises en avant pour mon client, un acteur historique du rayon traiteur végétal. La demande est surtout axée sur la mise en avant et les Bons de réduction. La DN et les parts de linéaires sont moins prioritaires. Les résultats sont au rendez-vous, c'est très motivant.

Les parades pour des échanges chaleureux

Faire une vente sans voir le visage ni serrer la main est bizarre au début. Alors je glisse des phrases comme « Je ne vous serre pas la main mais le cœur y est » pour humaniser la rencontre. Et je souris à fond derrière mon masque pour ça se voie dans mes yeux ! On est tous dans le même cas, ça passe. Les employés des hypermarchés et des supermarchés que je visite portent le masque. Ce n’est pas un frein car l’envie de redémarrer est plus grande.

Vous souhaitez en savoir plus sur l'agence Strada et nos projets ?

Nous contacter